Les effets du massage sur la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est un trouble neurologique qui empire avec le temps. Les personnes atteintes de cette maladie souffrent d’une mauvaise coordination des mouvements, de lenteur et de tremblements. Le massage peut être un allié pour retrouver le contrôle de ses muscles.

Réduire les spasmes musculaires

Les spasmes et la rigidité musculaire, les symptômes les plus fréquents de la maladie de Parkinson, peuvent être atténués par le massage. Il n’est pas suffisant pour soigner les troubles musculaires, bien sûr, mais il permet d’améliorer naturellement les fonctions motrices. Des études démontrent que 15 minutes de massage, d’abord sur le ventre, puis sur le dos, suffisent à réduire les spasmes musculaires et les tremblements. De plus, le massage permet de stimuler la circulation sanguine et d’apporter ainsi ses bénéfices au système nerveux.

Un sommeil reposant

Le massage permet d’améliorer la qualité du sommeil chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Les tremblements et les tensions s’apaisent et le taux d’hormones du stress est considérablement réduit, permettant ainsi à la personne d’être plus reposée. Les patients qui ont bénéficié d’un massage ont constaté qu’ils se réveillaient moins et qu’ils étaient moins agités pendant la nuit, et ce pendant une plus grande période, jusqu’à 10 heures pour certains.

Quels types de massages pour la maladie de Parkinson ?

Le massage suédois se concentre essentiellement sur la détente des muscles et la relaxation. Pour les personnes souffrant de la maladie de Parkinson, la détente des muscles permet de ralentir le processus de rigidité musculaire et de faciliter les mouvements pour les muscles qui ne sont pas trop touchés par la maladie.

  • La technique Alexander

La technique Alexander est un système d’observation du corps lors d’activités banales. En bénéficiant de cette technique, les patients peuvent observer tous les mouvements subtils que fait le corps pour former un geste, et mieux les reproduire au quotidien.

Cette technique vise à faire réapprendre les mouvements au patient et lui apprendre à les reproduire. En trouvant de nouvelles manières de bouger, les patients apprennent à réaliser des gestes simples, devenus trop difficiles à accomplir avec l’évolution de la maladie.

  • Les Mentastiques

Les Mentastiques sont des mouvements complémentaires à la technique Trager. Les patients apprennent les techniques pour retrouver les mouvements-réflexes. Cette approche permet aux patients de continuer à développer leurs gestes, sans l’aide d’un thérapeute

Le massage permet aux patients atteints de la maladie de Parkinson de reprendre le contrôle sur leur corps et de se relaxer. Le contact des mains du thérapeute allié aux huiles de massage, utilisées pour bon nombre de techniques, permet au patient de se réapproprier son corps et de calmer les tremblements des muscles.