Un bon soin de peau

Un bon soin de peau contre un temps hivernal, des nettoyants et le stress. Un bon soin de peau combat l’hydratation absorbée par la peau. Les dernières crèmes intensives sont comme la police du desséchement, elles travaillent nuit et jour pour protéger et régénérer.

Quant aux produits hydratants, ils peuvent être trop riches ou trop épais. Un bon soin de peau va au-delà du cérat et de la vaseline, les produits d’aujourd’hui sont des remèdes pour les peaux sèches et sont constitués d’ingrédients sophistiqués. Les entreprises qui produisent les soins de peau naturels pensent aujourd’hui qu’elles ont fixé la frontière finale, le cachemire à dix fils de l’hydratation : très riche, il dure longtemps et guérit parfaitement.

La peau sèche est probablement l’une des plaintes les plus fréquentes. Dans une étude récente sur un panel de femmes, 60% d’entre elles ont déclaré qu’une peau sèche était leur première inquiétude, et qu’elle passait même avant les rides. Plus de 70% déclarent que leurs corps est desséché en hiver et 40% disent que c’est leur visage (contre 34% et 15% respectivement, en été).

Depuis les années 70, les scientifiques ont annoncé que les gens ont en général de plus en plus souvent la peau sèche. Personne n’en connaît la cause exacte. Une partie de la réponse est liée à l’augmentation de l’exposition des gens aux produits chimiques, à la pollution, et aux pluies acides. Nos attentes sont passées d’une peau mate parfaitement poudrée à un teint rosâtre plus réaliste.

Les experts en soin de peau déclarent également que la peau sèche est un fréquent sujet de discussion. Il n’existe pas de définition type pour cette maladie. Mais on peut la reconnaître par ses symptômes : desquamation, tiraillement, rides, irritations et démangeaisons. La première cause est un trouble de la couche supérieure de la peau, faite de cellules, de lipides, et de substances grasses qui aident à maintenir la peau hydratée. Lorsque l’équilibre de lipides est bouleversé, la peau perd son eau, et les cellules, répandues de manière inaperçue, s’accumulent comme des flocons blancs.

Les experts affirment que beaucoup de gens qui souffrent de peau sèche héritent de la maladie, mais le stress peut également la déclencher. Dans une étude récente, les chercheurs ont découvert que lorsque les individus sont sujet à une grande anxiété, la barrière perméable de leur peau (qui retient l’hydratation et qui repousse les irritants) est plus lente à recouvrir après que du scotch soit appliqué sur leur peau puis arraché. Les ventes de produits spécialisés pour la peau ont explosé lorsque l’étude a été publiée.

La peau sèche est également causée par l’âge, car les quantités de lipides se réduisent au fil des années, notamment lorsque les niveaux d’œstrogènes s’écroulent durant la ménopause. Tandis que les adolescentes n’ont pas constamment besoin de s’hydrater, le besoin en lubrification de la peau s’affirme dix ans plus tard. Un client d’une entreprise qui vend des produits pour la peau déclare : « Ma colocataire à l’université s’hydratait après chaque douche, et je me rappelle avoir dit qu’elle était comme une danseuse exotique, toujours en train de se mettre de l’huile. »

L’environnement, c’est-à-dire le vent, le soleil, et le chauffage central font également perdre à la peau son hydratation. Mais la vraie nuisance vient de l’indulgence croissante des Américains pour leur rituel quotidien favori. Les femmes plus jeunes se douchent souvent deux ou trois fois par jour, en utilisant des nettoyants agressifs (et non pas hydratants). Le corps ne peut tout simplement pas le supporter. Le savon décape les lipides, et si une lotion n’est pas appliquée après la douche, l’eau évaporée cause une perte rapide de l’hydratation de la peau. Une peau sèche est non seulement peu attirante mais elle cause également des démangeaisons, et comme son état se détériore, elle devient plus vulnérable aux bactéries, aux allergènes, et aux produits chimiques. Ceux-ci, en retour, aggravent le problème, car la peau absorbe moins d’eau et se répare de manière de moins en moins efficace. L’IHD vous apporte également des plantes aux propriétés calmantes, l’ADN des enzymes réparateurs, et la biotechnologie avancée des ingrédients Gen III antivieillissement. Mélangées, les vitamines et plantes sont les dernières à combattre les radicaux libres (vitamines A, D, B et C, extrait de thé vert japonais, extrait de gingko biloba, et échinacée pourpre).

Rétrolien depuis votre site.

admin98487

This information box about the author only appears if the author has biographical information. Otherwise there is not author box shown. Follow YOOtheme on Twitter or read the blog.